Actualités

02/10/2021 : Financement des voiries - un vrai casse-tête

Ce communiqué a initialement été publié sur ma page Facebook le 2 octobre 2021.

Voirie communale – Clés de compréhension et actions en cours !

Notre réseau de voirie communale est dans un bien triste état !

Nous en sommes très conscients et comprenons la préoccupation légitime de chacun(e).

Au travers d’une analyse adoptée par le Collège communal et présentée au Conseil communal cette semaine avec mon collègue Eric Massaux, Echevin des travaux, j’ai tenté d’objectiver le coût de rénovation de notre infrastructure de 840.000 m2 (!) et, dans le même temps, tenter de déterminer la réelle marge de manœuvre de notre entité.

02/10/2021 : Financement des voiries - un vrai casse-tête

Si le sujet de la voirie vous intéresse, je vous invite vraiment à parcourir cette analyse sur le site internet de la commune : www.profondeville.be.

33 millions €, c’est l’estimation du besoin ! Plus de 3 fois notre endettement actuel, plus de 180 fois ce que la Région nous octroie annuellement dans le cadre du PIC/FRIC (plan d’investissement communal) !

En imaginant pousser la fiscalité à son maximum, on pourrait couvrir 25% du besoin… et nous n’aurions plus de marges pour d’autres besoins.

Si on réfléchit sur les dépenses, il nous faudrait les réduire dans des proportions inconcevables au détriment des autres services à rendre.

Il ne s’agit évidemment pas d’être fataliste ou de se dédouaner mais d’objectiver le fait que la commune ne peut y arriver seule alors que nous consacrons déjà plus de la moitié de notre budget d’investissements à la voirie (5 millions € sur 9 millions € pour la législature).

Nous cherchons des pistes en interne en tentant, par exemple, de nous associer à d’autres communes dans des marchés conjoints pour obtenir de meilleurs prix.

Cette "mini-étude" sera transmise à l’ensembles des communes wallonnes, à l’union des villes et commune, au Gouvernement wallon, aux présidents de partis francophones, au premier Ministre (car le niveau fédéral a impacté lourdement les budgets communaux ces dernières années) et au Président du Conseil Européen. Nous demanderons à rencontrer divers interlocuteurs.

Dans une commune comme la nôtre et à l’heure des « plans de relance européens », nous ne souhaitons pas des mannes célestes pour des projets pharaoniques ou « tendance ». Notre souhait est de pouvoir offrir une infrastructure routière sécurisée et adaptée aux divers modes de mobilité et que nos cœurs de village ne soient pas/plus des axes de transits pour véhicules filant à toute vitesse ou poids lourds à la recherche d’itinéraires en vue d’éviter la taxe kilométrique régionale.

Bon week-end à votre disposition pour en discuter de façon plus approfondie (Facebook n'étant sans doute pas le moyen le plus approprié ;)).

JS

Toutes les actualités

N'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook pour plus d'actus !